Ecriture Passion

 

 

Entre ciel et terre

 

 

 

Hormis les aléas de la vie, ainsi que les turpitudes liées à la nature humaine, nous voici enfin partis. Il est des rêves que seuls les voyages peuvent apporter. Ceux qui font de nous des êtres privilégiés, au regard du reste du monde et de la misère, qui oppresse ceux qui n'ont pas eu de chance dans leur vie…

Instant magique que celui qui nous voit quitter le sol et toucher ainsi du doigt le rêve d'Icare. L'homme devenant oiseau, délivré du plomb de son poids. Libéré de cette attraction terrestre puissante qui le cloue au sol, prisonnier qu'il est de sa terre natale qui l'a vu naître, croître et vivre depuis des millénaires.

Demain nous verra heureux et comblés, d'indicible façon, lorsque nous goûterons la douceur de la caresse des alizés. Nous baignerons alors nos corps alanguis au sein d'une onde cristalline offrant aux bancs coralliens un habitat idyllique pour leurs multicolores occupants.

Serions-nous aux portes du paradis ? Terrestre assurément... Des sites enchanteurs illumineront notre regard, offrant à nos esprits tourmentés un repos salvateur. Nos sens seront sans cesse sollicités, tant les couleurs, les senteurs et les saveurs tropicales titilleront notre désir.

Captivante passion, enivrantes exhalaisons qui porteront au pinacle notre soif d'aventure. Demain nous verra renaître à la vie, nous verra chargés d'espérances, celles qui feront de nous des êtres nouveaux.

Pour l'heure, le grand oiseau blanc nous emporte hors du monde triste et froid que nous avons quitté. Je suis, quant à moi, perdu dans mes doux songes, promeneur intemporel cherchant par delà les frontières du monde le souvenir de ma muse esseulée.

L'homme s'absente quelque temps, mais le poète demeure, tant le voyageur perpétuel qu'il est cherche au travers de sa quête son havre de paix, d'amour et d'harmonie.

Guy Vigneau